Musa Evin : « Le Volume D’Exportation Des Produits En Cuir Vers Les Etats-Unis Augmente, Nous Avons Le Cuir De Meilleure Qualité Dans Le Monde, Nous Avons Des Manques Pour La Prospection »



Musa Evin : « Le Volume D’Exportation Des Produits En Cuir Vers Les Etats-Unis Augmente, Nous Avons Le Cuir De Meilleure Qualité Dans Le Monde, Nous Avons Des Manques Pour La Prospection »
İçindekiler
ISTANBUL – Musa Evin, Président du Conseil d’Administration de la société Gürsel Deri Tekstil Kuyumculuk dit que l’exportation des produits en cuir vers lesdits pays est sur le point de s’arrêter en raison de la guerre entre la Russie et l’Ukraine. Evin, disant que le secteur de cuir tourne actuellement les yeux vers les pays lointains, précise que le volume d’exportation des produits en cuir vers les Etats-Unis et la Corée augmente. L’exportation des produits en cuir vers cette région étant sur le point d’arrêter en raison de la guerre entre la Russie et l’Ukraine, le secteur de cuir turc se dirige aux pays lointains comme alternative. La stratégie de se diriger vers des pays lointains mise en œuvre par le Ministère du Commerce commence à produire ses effets dans le secteur de cuir. Le volume d’exportation des produits en cuir vers les Etats-Unis dans les 9 premiers mois de 2021 s’élevant à 42 millions de dollars, ce montant atteint au niveau de 62 millions de dollars pendant la période janvier-septembre 2022. La guerre entre la Russie et l’Ukraine a conduit les professionnels de cuir turcs à se diriger vers les pays lointains.

« NOUS DEVONS AUGMENTER NOTRE PART DANS LE MARCHE AMERICAIN » Musa Evin, Président du Conseil d’Administration de la société Gürsel Deri Tekstil Kuyumculuk et membre du Comité professionnel de cuir, fourrure et tannerie dans la Chambre de Commerce d’Istanbul (İTO) fait des observations sur les évolutions actuelles dans le secteur de cuir. Evin, rappelant qu’une nouvelle expansion vers les pays lointains est déclenchée pour l’exportation des produits en cuir, « Nous observons la répercussion de la stratégie de se diriger vers des pays lointains mise en œuvre par le Ministère du Commerce, sur le secteur de cuir. Le volume d’exportation des produits en cuir vers les Etats-Unis augmente. Il y a également une expansion vers la Corée. Le marché américain est un marché dans lequel le pouvoir d’achat est au niveau élevé. Les travaux de prospection vers cette région et les salons y organisés permettent l’augmentation du volume d’exportation » dit-il. « NOUS AVONS LE CUIR DE MEILLEURE QUALITE DANS LE MONDE, NOUS AVONS DES MANQUES POUR LA PROSPECTION » Evin parlant de la qualité du cuir turc, « Nous sommes le pays produisant le cuir de meilleure qualité dans le monde, notre seul problème consiste à porter ce fait à la connaissance des clients. Notre pays n’a pas une part suffisante dans l’exportation du cuir. Cela résulte notamment du manque de prospection. Des cuirs de très bonne qualité sont produits dans notre pays, mais nous avons des manques pour la prospection. Pour permettre l’augmentation de notre part dans le marché, nous devons améliorer les efforts de prospection » dit-il. « L’EXPORTATION DES PRODUITS EN CUIR VERS CETTE REGION EST SUR LE POINT DE S’ARRETER EN RAISON DE LA GUERRE ENTRE LA RUSSIE ET L’UKRAINE » Evin parlant des effets de la guerre entre la Russie et l’Ukraine, « La Russie et l’Ukraine étaient ceux vers lesquels nous faisions exportation de cuir au niveau le plus élevé. Actuellement, notre exportation de cuir vers l’Ukraine s’est arrêtée, et vers la Russie, est réduite à moitié. La guerre ayant des effets négatifs sur tout, empêche également le commerce » dit-il. ‘MANQUE D’ELEMENT QUALIFIE’ BLESSURE SAIGNANTE DU SECTEUR DE CUIR Concernant les problèmes du secteur, Musa Evin dit : « Il y a manque d’éléments qualifiés dans le secteur de cuir turc. Le secteur de cuir est celui dans lequel la main-d’œuvre est importante. Dans ce secteur, des éléments qualifiés ne se forment pas rapidement, il faut du temps pour cela. Nous avons besoin des écoles professionnelles, le nombre de ces écoles doit augmenter. Parallèlement, l’assistance en bourse d’études aux étudiants de ces écoles par l’Etat sera une facteur d’incitation. Les étudiants diplômés des écoles professionnelles doivent bénéficier des conditions avantageuses au-dessus du salaire minimal. Cela sera efficace pour la résolution du problème de manque d’éléments qui est l’un des plus importants problèmes du secteur du cuir. »